L’entretien d’une tombe n’est pas obligatoire, mais c’est indispensable pour éviter qu’elle se dégrade considérablement, sauf si vous optez pour une urne. Il est évident que cela ne se fait pas gratuitement. Découvrez alors dans cet article comment et combien il faut prévoir pour entretenir et nettoyer une tombe.

L’entretien d’une tombe selon le type de pierre

Les pierres tombales peuvent se placer dans de différents matériaux. Leur entretien est ainsi particulier, elles ne se dégradent pas non plus au même rythme. Les tombes en granit sont plus résistantes, et nécessitent peu d’entretien, le coût du nettoyage est alors moins cher que les autres tombes. Cependant il faut noter qu’elles doivent être lavées avec de l’eau claire. C’est une tâche un peu complexe, il faut faire appel à une société de nettoyage.

Par contre, le marbre est plus fragile que le granit. Le calcaire, la pierre est plus susceptible aux taches et aux rayures. Ces genres de pierres nécessitent une certaine attention donc leur coût d’entretien est plus élevé. Ainsi, il faut utiliser une eau additionnée de savon noir et ne pas choisir des produits acides.

Les pierres tendres ou poreuses, avec une couleur claire, sont plus fragiles, l’eau peut s’y infiltrer facilement, créant ainsi une évaporation, des traces remarquables sur la pierre. Aussi, avec la pollution, la pierre est entachée et encore plus fragilisée. Son entretien nécessite l’utilisation d’une eau claire, mais la substance qui lui convient bien est le biocide. En général, cette prestation coûte 80 euros.

Le nettoyage des ornements

Le nettoyage ne devrait pas rester sur la pierre tombale, il faut aussi laver les ornements posés sur la pierre. Pour ceux qui sont en métal, ils se rouillent facilement, par conséquent on remarque de diverses traces sur la tombe. Donc, pour garder au propre les ornements, achetez des produits qui sont spécialement conçus pour enlever l’oxydation. C’est une prestation délicate, car il faut faire attention à ne pas répandre la rouille. C’est pourquoi le coût du nettoyage sera plus cher. Pour les céramiques funéraires, il se peut que les porcelaines émaillées soient affectées par les intempéries ainsi que le rayonnement solaire. D’où il faut les nettoyer avec de l’eau claire et un chiffon doux.

Les équipements à fournir pour l’entretien d’une tombe

Pour réaliser un entretien efficace, il faut fleurir la tombe et la nettoyer régulièrement. Cela ne nécessitera pas un budget élevé. Les prestataires devront agir minutieusement pour éviter que la tombe ne se dégrade. Ainsi, ils doivent ôter les feuilles mortes et autres débris qui s’y déposent, le but est d’enlever les poussières.

L’entretien d’une tombe implique l’utilisation de certains outils, vous devez donc mettre dans votre budget le coût de ces équipements. Vous aurez donc besoin d’un seau, d’une brosse douce, d’une balayette, de l’eau claire, d’un savon noir, du bicarbonate de soude, d’une éponge, et d’un sécateur.

Par contre, vous ne devez pas utiliser de l’eau sous pression, puisqu’elle peut désagréger la pierre. Une brosse métallique peut provoquer une rayure sur la pierre. La Javel peut également être néfaste, car elle imprègne du sel sur la pierre, et elle détruit ainsi d’une manière considérable le matériau. Donc, une qu’elle est abimée, vous allez devoir débourser encore plus d’argent pour acheter une autre pierre ou pour effectuer la rénovation de la tombe.